Recherche

Inscription à la newsletter

    • Liste de diffusion

Accueil du site / Moments choisis... / « Enfin …Quelle belle matinée ! »

Les vendanges cette année sont décousues, et pas simple à orchestrer. La femme de Stéphane, en venant déposer la paie de ma sœur, me disait l’autre jour que cette année, « on n’a pas eu l’impression d’avoir vendangé ». On attend, on reprend, on attend et on reprend encore.

Mais ce week-end-là semble béni des dieux... Le ciel est d’un bleu limpide, il fait juste assez bon, pas trop chaud, on respire, on a du temps devant soi. Avec Jean-Paul, mon ami photographe, on va voir Dominique.

JPEG - 137.7 ko
Titi vient dans les vignes pour contrôler l’état des raisins vendangés

Son domaine est situé du côté de l’ancien hôpital médieval de Rully, un joli vestige. Il nous accueille. Il est à l’arrivée des bennes qui rapportent le raisin, il est visiblement heureux parce que le raisin qui arrive est beau. C’était un bon pari d’attendre quelques jours.

Il y a quelque chose d’émouvant dans le moment précis où le fruit arrive et où le vigneron regarde attentivement son raisin basculer dans l’égrapeuse. Je l’avais vu chez Jean-Claude l’an dernier, je le vois aujourd’hui chez Dominique. Et sans doute qu’il en est ainsi chez tout vrai vigneron sur cette terre. Après tout, nous sommes au moment précis où plus aucune marche arrière n’est possible.

Dominique regarde les fruits couler depuis la benne dans l’égrappeuse. C’est une jolie cascade d’or et de vert, déjà juteuse. Les fruits filent vers le pressoir et on voit ensuite par transparence le jus clair qui circule dans les gros tuyaux jusque dans les cuves de macération.

Donc domnique, décidemment, est heureux de ce qu’il rentre. Il est détendu, optimiste, calme. Entre deux arrivées de bennes, il va mesurer le degré d’alcool et affiche sa satisfaction : 13°, soit 1,8 degré gagné en 2 jours. Deux jours qui valaient la peine d’attendre.

Répondre à cet article